C. Groult

Téléchargez Christine Groult bio (PDF)

Biographie

Christine Groult

Christine Groult (photo : Florence Gonot)

Christine Groult compose des musiques de concert, de théâtre, de chorégraphie et de documentaires. Elle inscrit son travail dans la recherche d’une musique expressive qui s’adresse à l’émotion. C’est le potentiel poétique des sons (enregistrement et transformations) et la recherche de nouvelles dramaturgies sonores qui l’intéressent particulièrement.

La musique électroacoustique est son mode d’expression, « cette forme de composition élabore en studio une matière sonore créatrice d’images porteuses de sens, de liens. Proche des arts plastiques dont elle rejoint la culture de la matière et de l’espace, elle se prête à la construction de formes inédites, seule, ou dans une interdisciplinarité active avec toutes les pratiques artistiques en recherche. Sa diffusion sur orchestre de hauts parleurs lui permet d’investir des lieux très variés pour y réaliser in situ de véritables spectacles sonore ». (Collectif KM Pantin).

Ainsi depuis 2003, Christine Groult propose des scénographies musicales in situ. L’objectif est d’aller à la rencontre du public sur des lieux porteurs d’imaginaire, investir des sites porteurs de vie. Au travers d’éléments sociologiques, historiques, géographiques ou architecturaux spécifiques qui se donnent à voir, elle cherche à faire surgir une autre réalité. Comme si le visible était un témoignage de l’invisible qui l’informe et le contient.

Parcours

  • De 1973 à 1977, elle a été élève à la fois, au Groupe de Recherches Musicales (GRM) de Radio France, dirigé par Pierre Schaeffer, au conservatoire expérimental de Pantin et à la Sorbonne en musicologie.
  • De 1976 à 1986, elle a été assistante au département de pédagogie à l’IRCAM sous la direction de Michel Decoust.
  • De 1985 à 1990 elle a été responsable du studio de musique électroacoustique du Conservatoire de Chalon-sur-Saône.
  • En 1989 elle a obtenu le CA d’électroacoustique.
  • Depuis 1990 elle est professeur titulaire de la classe de composition électroacoustique au Conservatoire à rayonnement départemental de Pantin.

Enseignement

Christine Groult est coordinatrice du département « Création musicale » du conservatoire (C.R.D.) de Pantin, elle est professeur (CA) et titulaire de la classe de composition électroacoustique depuis 1990.

Le studio de composition électroacoustique du conservatoire à rayonnement départemental de Pantin bénéficie d’une notoriété de longue date qui fait venir des personnes de toute la France et de l’étranger. Le studio d’électroacoustique a été fondé en 1972 par Fernand Vandenbogaerde dans le cadre du conservatoire expérimental de Pantin crée par Michel Decoust. En 1980, sous la direction de Sergio Ortega, le studio est passé aux mains de Steve Srawley. En 1990, Christine Groult en a repris la responsabilité.

L’enseignement offre un cadre de création, une dynamique et une exigence tant sur le plan musical qu’humain. La classe est ouverte à tous, aux musiciens certes, mais aussi aux plasticiens, danseurs, acteurs, techniciens, compositeurs chevronnés…, à tous ceux qui, passionnés par les sons, souhaitent s’initier, apprendre, jouer, inventer et réaliser.

On y pratique la musique électroacoustique de concert, la spatialisation sur acousmonium, les installations in situ, les musiques d’application… et tout ce que la pratique électroacoustique apporte à la vie artistique, à la vie sociale, à l’enseignement et à l’éducation.

On y prépare le cursus de composition musicale électroacoustique en trois cycles. Trois diplômes peuvent  être obtenus : Art et technique des sons, le Certificat de Fin d’Etudes Musicales  (CFEM) et le Diplôme d’Etudes Musicales (DEM).

Modalités d’entrée : entretien avec un jury.

Un espace de diffusion équipé d’un acousmonium permet d’organiser tout au long de l’année des Master classes, des concerts d’étudiants et de compositeurs de renommée internationale. Grâce à Sergo Ortega, directeur jusqu’en 2003, un axe privilégié s’est établi avec l’Amérique du sud et l’Espagne. De nombreux échanges se sont ainsi tissés avec la vie électroacoustique très vivante du Chili, de l’Argentine et du Venezuela.

Les commentaires sont fermés.